Follow Me on Pinterest
Latest Pins:

Accompagnement et développement personnel

Donnez de la valeur à vos ressources !

g

Dernières nouvelles

DIF : Pensez aux opportunités

Faites du DIF un véritable outil de professionnalisation !

1. Le salarié acteur de sa formation
Mis en place par la loi du 4 mai 2004, le droit individuel à la formation (DIF) permet au salarié de disposer de 20 heures de formation par an, cumulables sur six ans au maximum dans la limite de 120 heures.
Un dispositif qui le rend pleinement acteur de sa formation : il lui appartient d’identifier et de choisir les apprentissages de son choix. De quoi constituer un levier unique de motivation et de fidélisation.
Le salarié doit identifier lui-même les formations souhaitées pour progresser et développer son employabilité.
Cependant, cette formation est obligatoirement conditionnée à l’accord de l’employeur. Celui-ci dispose d’un délai d’un mois pour répondre à la demande du salarié, et l’absence de retour dans ce délai vaut acceptation.

LE DIF EST AVANT TOUT UN MOYEN POUR :

  • Développer les compétences de vos collaborateurs.
  • Partager avec eux une réflexion sur le devenir et le maintien de leur évolution dans l’entreprise.
  • Compléter un plan de formation parfois saturé en formations obligatoires.

MotivRH vous propose des formations qui développent le potentiel et l’employabilité de chacun.

2. Montée en compétence favorisée
Le DIF permet à l’employeur de former ses salariés à des contenus nouveaux et de compléter ainsi le plan de formation, davantage centré sur le poste de travail.
L’objectif : Amener les équipes à gagner en compétence et préparer ainsi les futures évolutions internes.
L’entreprise peut orienter le salarié aussi bien vers des formations courtes – à raison de 20 heures par an, le DIF donne la priorité aux formations dispensées sur quelques jours – le collaborateur peut cumuler ses droits et les utiliser pour compléter des formations plus longues (validation des acquis de l’expérience…).

3. Encourager les demandes de formation :
Pour faire du DIF un véritable outil de professionnalisation, l’employeur a tout intérêt à encourager l’utilisation régulière des droits acquis par le salarié.
Dans certaines entreprises, les heures cumulées restent souvent méconnues et ignorées des salariés. Les managers devraient communiquer régulièrement sur le dispositif, dans le cadre de l’entretien annuel ou via des actions de communication interne.
Ce qu’il faut savoir du DIF !
  1. Le DIF est accessible aux salariés en CDI ayant au moins un an d’ancienneté dans l’entreprise, qu’ils soient employés à temps complet ou à temps partiel.
  2. Les collaborateurs recrutés en CDD peuvent également y prétendre, à condition d’avoir travaillé au moins quatre mois (consécutifs ou non) dans les douze derniers mois. L’employeur est tenu de leur préciser ces droits.
  3. Les apprentis et les salariés en contrat de professionnalisation en sont exclus.
Copyright © MotivRH 2009 et réalisation Agence Conseil Webpole. Tous droits réservés.
Web Analytics